Installer un entrebâilleur de porte : mode d’emploi

Face à l’augmentation des infractions et des intrusions violentes dans les maisons des particuliers, chacun doit ajouter des accessoires de sécurité à leur porte et leur fenêtre. En plus des verrouillages à clé, les systèmes manuels sont toujours difficiles à cambrioler. Afin d’apporter plus de sécurité à votre domicile, mieux vaut un entrebâilleur de porte bien résistant.

Connaître le meilleur emplacement de l’accessoire

Même si ce type d’accessoires porte deux pièces, il faut respecter une distance entre eux. L’un d’eux reste accroché sur le bâti immobile de la porte et l’autre se place sur le volet battant. Cela permet de bloquer la porte, avec un espace suffisant qui empêche l’entrée des malfaiteurs. L’entrebâilleur de porte sert ainsi d’un verrouillage manuel pour assurer la sécurité des personnes à l’intérieur de la maison.

La plupart du temps, il se place en dessous ou en dessus du système à clés. Dans les quartiers pleins d’insécurité, les habitants utilisent même deux de ces types d’accessoires en haut et en bas de la porte. Il suffit de les placer dans un coin difficile à arracher. Toutefois, il faut quand même choisir sur le modèle adapté à votre porte.

Choisir le meilleur modèle d’entrebâilleur adapté à vos ouvertures

Il existe deux types de fermetures, ce qui différencie les modèles d’entrebâilleur de porte. Vous avez alors au choix celui à chaînette et celui à tige. La chaînette produit toujours ce bruit bien évident lors de l’ouverture de la porte, tandis que la tige reste silencieuse, mais les deux restent visibles lors du déplacement du battant de porte.

Avec l’évolution de la technologie et de la création, vous avez une large gamme de choix à sélectionner. Il existe actuellement plusieurs designs et plusieurs couleurs adaptés au support. Pour un système plus solide, mieux vaut également bien choisir la matière de l’accessoire. Jusqu’ici, seul l’acier fait preuve d’endurance à long terme.

Comment verrouiller et déverrouiller un entrebâilleur ?

Chaque modèle possède différemment leur système de pose et de déverrouillage. Comme l’entrebâilleur de porte à chaînette, il suffit de joindre le bout des chaînes jusqu’à l’espace dédié pour le retirer. Pour celui à tige, il faut refermer définitivement la porte pour l’ôter. Le premier peut risquer d’être coupé ou endommagé au fil du temps, mais la version plus moderne offre plus de praticité.

Le choix entre les deux modèles dépend également du type d’ouverture de votre habitation. Il peut s’agir d’une porte affleurante ou une porte à recouvrement. Toutefois, certains modèles s’adaptent à n’importe quel type de support, même sur les fenêtres.

Comment protéger sa maison des cambrioleurs : 7 bons réflexes de sécurité
L’interphone ou le visiophone : comment le choisir ?